Ne pas effacer de notre mémoire ce 17 octobre 1961

Publié le par paul a. cuenca

Il y a tout juste 46 ans, Paris connaissait une nuit terrible.... Une nuit rouge sang. Une nuit d'horreur...
Nous sommes le 17 octobre 1961. En pleine guerre d'Algérie. Cette guerre qui ne veut pas dire son nom...
Ce jour-là, des dizaines de milliers d'Algériens manifestent pacifiquement à Paris contre le couvre feu discriminatoire qui vient de leur être imposé par le Préfet de Police, un certain ... Maurice Papon. Les Algériens manifestent pour leur dignité, pour leur droit à l'égalité, leur droit à l'indépendance...
Une manifestation qui va être durement réprimé par les forces de polices... Des dizaines de corps flottent dans la Seine, des milliers de manifestants sont parqués dans des stades, des dizaines de manifestants sont emprisonnés, torturés...
Une nuit d'horreur qui, pour certains, rappellera la période la plus sombre du nazisme...
Pourtant, 46 ans après, cette nuit noire n'a toujours pas fait l'objet de la part de l'Etat Français de la moindre « repentance » ... Cette journée est oubliée, range au rayon « pertes » de la colonisation... Pourtant, ce 17 octobre 1961, des Algériens manifestaient pacifiquement et les forces de l'ordre se sont déchaînées sur eux comme s'ils représentaient le mal absolu...
Ce 17 octobre 1961 c'est un véritable crime d'Etat que la France a commis ... Il serait juste que la France reconnaisse enfin cette sombre journée de notre Histoire...

Pour mémoire, voici le communiqué de la Préfecture de Police qui allait provoquer cette gigantesque manifestation pacifique:

5 OCTOBRE 1961, communiqué du préfet de police Maurice Papon

Dans le but de mettre un terme sans délai aux agissements criminels des terroristes, des mesures nouvelles viennent d'être décidées par la préfecture de police. En vue d'en faciliter l'exécution, il est conseillé de la façon la plus pressante aux travailleurs algériens de s'abstenir de circuler la nuit dans les rues de Paris et de la banlieue parisienne, et plus particulièrement de 20h30 à 5h30 du matin. (...)
D'autre part, il a été constaté que les attentats sont la plupart du temps le fait de groupes de trois ou quatre hommes. En conséquence, il est très vivement recommandé aux Français musulmans de circuler isolément, les petits groupes risquant de paraître suspects aux rondes et patrouilles de police. Enfin, le préfet de police a décidé que les débits de boissons tenus et fréquentés par les Français musulmans d'Algérie doivent fermer chaque jour à 19 heures
.

Pour ne pas oublier ce 17 octobre 1961, un rassemblement est prévu tout à l'heure à Paris, au pont SAINT-MICHEL, à partir de 18 heures 30... 
17octob2-copie-1.gif

Publié dans coup de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier 18/10/2007 16:55

Quand tu penses que cette ordure de Papon a fini ministre... Nommé, il est vrai par Raymond Barre qui voyait en lui un grand serviteur de l'état

angeduciel 18/10/2007 14:24

Il ne faut pas oublier ces dates importantes qui ont fait avancées notre époque...j,espère que tu passes un bon jeudi!ici tout va relativement bien....bisoussss+5

denis 17/10/2007 20:26

mon frère,comment oublier une telle date...papon..charonne...je pense encore plus fort à toi que d'habitude...Denis